UN AFRICAIN A PARIS
TIKEN JAH FAKOLY
 
Maman, je pense à toi, je t'écris
D’un trois étoiles à Cachan
Tu vois, faut pas que tu trembles ici
J'ai un toit et un peu d'argent
On vit là, tous ensemble, on survit
On ne manque presque de rien
C'est pas l'enfer ni le paradis
D'être un africain à Paris

Oh-oh, un peu en exil
Etranger dans votre ville
                 X2
je suis africain à Paris


Sais-tu qu'ils nous ont promis des places
Mais c’est par la voie des airs
Elles ne sont pas en première classe
C'est un oiseau nom charter
En attendant que l'oiseau s'envole
Deux mains noires aux doigts de fée
Font tourner autour des casseroles
Un soleil au goût de mafé

REFRAIN

Et du dimanche au dimanche aussi
Je ne fais que travailler
Tu vois j'en ai de la chance ici
J'aurais bientôt mes papiers
Maman, j’sais que tu as l'habitude
De trop vite être affolée
Surtout n'aie pas d'inquiétudes
Si un hôtel a brûlé

REFRAIN

 

 

Tiken Jah Fakoly, de son vrai nom, est un chanteur de reggae ivoirien. Il joue une musique pour « éveiller les consciences ». Les paroles de ses chansons parlent de beaucoup d'injustices que subit la population de son pays d'origine, mais aussi et surtout du peuple africain.

 

 

 

 

 

 

Cette chanson est une reprise du morceau de Sting, "English man in New-York"

Les paroles quoique différentes, évoquent le même sujet, à savoir ce que ressent une personne qui ne vit pas dans son pays d'origine.

English man in New-York: