Le Reggae

Le reggae est la plus populaire des expressions musicales jamaïcaines.

Il est devenu, un style musical internationalement apprécié, porteur de sa propre culture. Il est souvent lié au mouvement Rastafari, lui-même né en Jamaïque.

Le reggae est apparu à la fin des années 1960. Il est le fruit de nombreuses rencontres et de métissages : le ska et le rocksteady, il trouve ses racines dans les musiques traditionnelles caribéennes comme le mento et le calypso, mais est aussi très influencé par le Rhythm and blues, le jazz et la soul music (la musique américaine est alors très en vogue en Jamaïque).

À ces influences s'ajoute celle de musiques africaines, et du mouvement rasta

Ce métissage ne s'arrêtera pas là : aujourd'hui nombre de styles s'inspirent, intègrent ou reprennent le style reggae de par le monde. Le reggae est aujourd'hui une musique universelle, comme le souhaita son principal ambassadeur, Bob Marley.

Le reggae peut-être caractérisé par :

-son rythme lent à quatre temps, binaire, assez lourd, avec l'accent par la basse et batterie sur les temps faibles.

-le contretemps (ou after-beat) propre au reggae, généralement marqué par un accord plaqué par la guitare électrique ou le clavier.

 

Bob Marley, né en 1945 en Jamaïque, mort en 1981 aux États-Unis, était un chanteur, auteur-compositeur-interprète de reggae.

Bob Marley a rencontré de son vivant un succès mondial, et reste à ce jour le musicien le plus connu et le plus vénéré du reggae, considéré comme celui qui a permis à la musique jamaïcaine et au mouvement rastafari de connaître une audience planétaire.

Bob Marley a vendu plus de 200 millions de disques à travers le monde : c’est le plus grand vendeur de disques reggae de l'histoire.

Il a fait découvrir au monde le reggae, un dérivé du blues qui a considérablement influencé la musique populaire occidentale (le rap par exemple est directement issu du reggae).

Il a exprimé à l'affirmation de la dignité d'une identité Noire pour son peuple bafoué par des siècles d'esclavage (Slave Driver, Redemption Song), de colonialisme (Music Lesson, Crazy Baldhead) et d'oppression économique (Revolution)

Il a été la première (et dernière ?) véritable superstar venue d'un pays pauvre.

Bob Marley reste d'abord un symbole d'émancipation et de liberté. Il est aussi devenu l'un des symboles universels de la contestation (Soul Rebel), au moins aussi important que des gens comme Che Guevara, Malcolm X, Léon Trotsky, Nelson Mandela ou Thomas Sankara.

Bob Marley est considéré par plusieurs générations comme le porte-parole des défavorisés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sommaire